Comment apprivoiser et se sevrer de la dépendance affective?

Alors que faut-il faire? Apprendre à être bien seul avec soi-même. Retrouver son estime de soi et prendre conscience de sa valeur. Après, et seulement après, nous pourrons envisager des relations égalitaires et sans attentes d’être sauvées.

Ainsi nous considèrerons les autres, et nous mêmes, pour ce que nous sommes et non pour ce qu’on peut obtenir de l’autre. Je suis responsable de mon bonheur et, bien souvent, de mon malheur. Je n’ai pas à donner la responsabilité de mon bonheur à une autre personne.

Pour y arriver certaines personnes ont besoin de suivre une thérapie ou de faire partie d’un groupe de soutien. D’autres vont s’investir afin d’augmenter leur estime de soi en suivant des cours, en participant à des activités ludiques, sportives ou culturelles ou en développant un bon réseau social où différentes personnes apporteront chacune des acquis différents. Mettre toutes ses attentes sur les épaules d’une seule personne risque d’être une belle preuve de confiance et de considération, mais également écrasant pour cette personne. Pensons à alléger par la diversité les personnes disposées à nous aider.

C’est certain que nos vieilles habitudes ont la vie dure car elles nous ont permis de survivre jusqu’ici. Il faut réaliser que nous avons maintenant le choix de ne plus être en survie mais de vivre. Nous avons le choix, ce qui implique que nous avons des limites à respecter. Nous n’avons plus à tout prendre et à tout accepter. Nous devons refuser, par considération et amour pour nous, ce qui ne nous convient pas. Ça ne se fera pas en un jour. Au début, ce sera long et pénible… puis de plus en plus court et moins difficile et un jour viendra où, dès le premier signe que ça ne va pas, nous prendrons notre envol.

Je me dois d’acquérir mon autonomie et mon indépendance afin de savoir ce que je veux, de m’affirmer, de déterminer mes limites et de les faire respecter à l’intérieur d’un délais raisonnable et de respecter les délais de mes ultimatums afin d’être bien dans ma peau.

La dépendance affective ça se soigne… en se respectant et en prenant soin de nous!

Retour au blogue

Conférence sur la dépendance affective

Blandine se déplace dans votre organisme pour éveiller et motiver vos membres.

Thèmes de conférences

Blandine Soulmana

Blandine Soulmana

Auteure et conférencière professionnelle

Qui est Blandine Soulmana ?

Arabe de par son père et européenne de par sa mère, Blandine a vécu une enfance extrême. Mariée à 15 ans et maman à l’adolescence, femme battue et emprisonnée, privée de son enfant, elle a su se reconstruire et partir à la conquête d'elle-même et du monde.

Depuis plus de 15 ans, Blandine est conférencière Québec. Ses conférences et consultations portent sur la résilience, l'importance de parler de sa souffrance, de développer son optimisme, de retrouver l'enthousiasme de vivre, d'arriver à pardonner et parfois de trouver le chemin pour se reconstruire.