Dans les médias

Congrès mondial sur la violence faite aux femmes

Extrait du témoignage livré par Blandine Soulmana dans le cadre du congrès mondial sur la violence faite aux femmes

« Un jour il m’a serré les bras, pas beaucoup juste assez pour laisser sa marque. Ce n’était pas bien grave, je lui appartenais. Je me suis excusé de l’avoir mis en colère, même si je ne savais pas ce que j’avais fait de mal. J’étais si maladroite que je méritais ce qui m’arrivait. Ce n’était pas grave puisque je n’ai pas saigné. Je me suis effacée pour éviter de le mettre en colère. J’étais ravie des miettes de tendresse et d’attention qu’il daignait m’accorder à l’occasion. »

Retour à la liste